Nom : Litoria caerulea
Nom commun : Rainette de White
Origine : Australie
Famille : Anoures
Taille : 10 à 15 cm pour la femelle, contre 12 cm pour le mâle
Signe particulier : vorace!!!
Caractéristique: gentil, non farouche, mœurs nocturnes.
Avantage : Facile à élever pour les débutants.
Exigence:Terrarium tropical humide

Copyright Laurent Dejault

DESCRIPTION :

Chez cette rainette, la femelle est plus grosse que le mâle, mais ne chante pas contrairement à celui-ci qui peut émettre des cris puissants surtout la nuit, si bien que je recommande vivement de ne pas placer le terrarium à proximité d'une chambre à coucher!

Les coloris sont variés, et vont du vert au brun, selon l'humeur de notre amphibien. La dominante est tout de même le vert. Il existe une phase bleue, et certains éleveurs s'acharnent à obtenir de nouveaux coloris.

On trouve parfois des petites taches blanches sur le revêtement cutané de certains spécimens, qui n'ont rien d'anormal; en revanche, le développement de taches rouges extensives sur les membres laisse penser à la survenue de mycoses, et impose un traitement d'urgence aprés avis vétérinaire.

Ces grenouilles sont particulièrement voraces, ce qui est gage de bonne santé lorsqu'elles acceptent de se nourrir. Elles ont une tendance marquée à l'obésité, et certains sujets sont rendus difformes par l'apparition de plis cutanés adipeux.

LONGÉVITÉ :

L'acquisition de cet amphibien ne doit pas se faire à la légère, car l'espérance moyenne de vie atteint les quinze ans!

HABITAT NATUREL ET ARTIFICIEL:

Ce sont des rainettes arboricoles, dont les pattes sont munies de ventouses qui leur permettent d'escalader des parois lisses, y compris les parois vitrées d'un terrarium, en s'aidant de leur abdomen qu'elles plaquent aussi contre le verre pour augmenter l'adhésivité.

Dans la nature on les trouve dans les forêts tropicales humides de l'Australie, dans la partie Est et Nord-est. Attention! Nous parlons là de la Litoria caerulea; il existe de nombreuses autres espèces de Litoria qui ne partagent pas le même habitat ni les mêmes mœurs.

En captivité, on s'assurera de leur procurer, au minimum, un terrarium de 50x40x40 cm de côté pour un couple.

Le substrat de sol pourra être de la terre pour terrarium, trouvée facilement dans les magasins spécialisés, en prenant garde toutefois de recouvrir celle ci de copeaux de bois, de bille d'argile, ou de mousse pour absorber un tant soit peu l'humidité; sinon la condensation ruisselera sur les parois du terriarium, en gachant ainsi l'esthétique.

Un cordon chauffant sera disposé dans le sol du terrarium, et un récipient d'eau douce déchlorée constamment rempli à disposition. Celui-ci peut être enfoui dans le sol, mais attention de veiller à la facilité du renouvellement de l'eau si l'on ne dispose pas de filtration, car une eau croupie et sale expose au développement de maladies dues à des bactéries et à des champignons. La température sera idéalement de 24 à 26°c le jour, et de 22 à 24°c la nuit. Un éclairage par un néon délivrant une lumière au spectre comparable à la lumière solaire sera installé, à raison de douze heures par jour. Même si ce sont des animaux nocturnes, un tel éclairage leur semble profitable pour l'assimilation du calcium.

Le décor pourra être constitué de racines imprutescibles pour aquarium sur lesquelles les rainettes feront quelques acrobaties, et de petites plantes provenant du pépiniériste, mais attention aux engrais et pesticides.

Sans avoir d'action particulière avec ces magasins, je recommande cependant au lecteur de se procurer les matériaux utiles pour meubler le terrarium en magasin spécialisé, car ils ont été traités et présentent donc une innocuité certaine, alors que les matériaux prélevés dans la nature sont plus douteux et source de maladies parasitaires.

Certains auteurs préconisent l'utilisation de substrat artificiel, tel que gazon synthétique, et de plantes artificielles. C'est évidemment plus facile d'entretien. Pour ma part, la litoria étant réputée être résistante, je préfère utiliser des matériaux naturels, pensant sans excès d'anthropomorphisme, que ces reptiles seront bien plus épanouis dans un tel décor. Et puis, voir pousser les plantes, les entretenir, et parfois les remplacer, procure un plaisir semblable à celui de l'aquariophilie lorsque l'on reconstitue un biotope en milieu clos.

ALIMENTATION

L'alimentation doit être variée; elle sera composée exclusivement de nourriture vivante, telle que grillons, criquets, ou cafards, dont la taille sera adaptée à la Litoria nourrie. On peut aussi donner vers de terre et vers de farine, achetés dans les animaleries ou les magasins de pêche. Veillez à ce que les proies soient bien mangées, et ne les laissez en aucun cas errer dans le terrarium, car elles peuvent mourir et en se décomposant favoriser le développement de moisissures. De plus, elles peuvent blesser les grenouilles. A la longue, on peut donner du bout des doigts de la nourriture morte, telle que souriceau, qui sera aussitôt engloutie. Mieux, utilisez une pince longue à bout mousse, car même si ça na fait pas mal c'est toujours impressionnant de voir un batracien vous engloutir les doigts!

Un supplément calcique, à base de poudre d'os peut enduire les aliments et être distribué ainsi deux fois par mois. Renseignez vous en animalerie.

Les reptiles sont des animaux poïkilothermes, c'est à dire à "sang froid", dont le métabolisme, fonction de la température environnante, est plus lent que chez les mammifères. Il sera donc préférable de les nourrir deux fois par semaine seulement, d'autant plus que la tendance à l'obésité est marquée. Pour ma part c'est ce que je fais et je distribue la nourriture le soir lorsque les grenouilles sont sorties de leur cache à la faveur de l'obscurité.

REPRODUCTION

Certains auteurs rapportent des succès dans la reproduction en captivité de ces batraciens. Pour ma part, je n'en ai aucune expérience personnelle. J'ai un son de cloche : il faudrait créer une période sèche artificiellement dans le terrarium, qui inciterait la litoria à se reproduire dés que l'on procède à une sorte de mousson avec une très forte humidité. Il paraît que le récipient d'eau doit alors être profond d'au moins 30 cm. Quoiqu'il en soit, retirer les oeufs pour les placer en aquarium préparé à l'avance avec filtre et température constante égale à celle du terrarium, semble une sage résolution, les adultes étant capables de manger leur progéniture.

Mais encore une fois, je n'ai pas d'expérience en la matière et encore moins de l'élevage des petits que je n'aborderais donc pas dans ici, en tous cas pas avant de l'avoir vécu!

Retour à l'index